Besso Danse
Enseignement de la danse classique à Saint-Orens
 
17 Bd du Libre Echange, 31650 Saint-Orens-de-Gameville
 

Leon minkus


Leon Minkus est né à Vienne le 23 mars 1826. 

 

Son père était né en Moravie (Tchéquie actuelle) et sa mère en Hongrie.

Arrivés à Vienne, son père ouvre un restaurant animé par un orchestre, ce qui influence le jeune Minkus, qui s’initie au violon dès l’âge de quatre ans et qui fait ses débuts devant le public viennois à l’âge de huit ans.

Il est qualifié d’enfant prodige à la fois par le public et les critiques. Toute sa vie il sera considéré comme un virtuose du violon.

 

Il a vingt ans quand il publie ses premières compositions.

A l’âge de trente ans, alors qu’il est premier violon au théâtre Impérial du Bolchoï de Moscou, il  compose ses premiers ballets pour Arthur Saint Léon alors premier maître de ballet des Théâtres Impériaux de Saint Petersbourg..

Leur collaboration va durer près de dix ans.

 

Cette association va lui être bénéfique puisqu’il est remarqué par le danseur Marius Petipa qui, dès qu’il va se retrouver maître de ballet des théâtres Impériaux, va lui proposer d’écrire la partition d’un grand ballet intitulé « Don Quichotte » pour la saison 1869-1870 du Bolchoï. 

Début d’une longue collaboration qui lui vaut : « Vous avez atteint la perfection en tant que compositeur de ballets » de la part du Tsar  Alexandre III.

 

« La Bayadère » date de 1877.  

En 2001, le théâtre Marinsky met en scène une reconstitution de  « la Bayadère » pour laquelle elle a exhumé la participation manuscrite de Minkus que l’on croyait perdue depuis plusieurs années. Cette ancienne partition est saluée comme un chef d’œuvre dans son genre.

 

Minkus prend sa retraite en 1886 et revient à Vienne en 1891.

Une pneumonie l’emporte le 7 décembre 1917..


Articles similaires

Derniers articles

Le Ballet Académique

Leon minkus

La danse sous la préhistoire et l'Antiquité

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé en partenariat avec le groupe Crédit du Nord

Connexion